• Au premier abord, réaliser un CV sous Word n'a rien de compliqué...Pas compliqué, mais...jusqu'à un certain degré d'exigence ! Avez-vous déjà essayé d'insérer une photo ? de mettre la durée de vos exopériences à droite, vos dates d'entrée en fonction à gauche? Si on n'a pas un minimum de méthode, on s'énerve vite, parce qu'on arrive pas à coller une date juste à droite du texte, parce que notre photo n'est pas sur la même ligne que notre état civil...

    Et, à force de tourner en bourique, on en revient à une présentation ultra classique ! Ce tutorial est donc destiné à tous ceux qui se reconnaissent dans les affres que je viens de décrire, et qui souhaitent réaliser un CV élégant qui attirera l'oeil du recruteur et surtout...il donnera envie de vous accorder un entretien pour en savoir plus sur vous !

    Vous aller voir, ce n'est pas bien compliqué...
    Et puis, il y'a le tuto suivant en vidéo que j'ai déniché sur Dailymotion proposé par le bien nommé "Autodidakt" ( ça ne s'invente pas! ) Il ne vous reste plus qu'à retrousser vos manches et à vous mettre au travail !



    votre commentaire
  • Propulsé parQuand on tient un blog emploi, la question que tout le monde se pose est : est-ce possible d'être contacté par un employeur grâce à son blog? La réponse est oui, mais...certains auront plus de chances que d'autres à ce p'tit jeu, et d'autres, pas du tout ! Je me range dans cette dernière catégorie, étant donné que je ne m'interdit pas de critiquer vertement la réalité du monde du travail et comment se comportent les entreprises vis-à-vis de nous...

    Il est certain que mon esprit rebelle et les vérités que je m'autorise à dire, ne plaieront pas à beaucoup d'employeurs qui viendraient visiter mon blog, je ne me fais pas beaucoup d'illusions la-dessus !

    Disons-le tout net : les métiers les plus recherchés sur le web sont ceux de la Communication, du marketing, des medias, alors un blogueur de ces secteurs a évidemment plus de chances qu'un autre d'être contacté, même si ça arrive par ailleurs, quelques témoignages ici et là, le montrent.

    D'une manière generale, les blogueurs contactés par des employeurs sur leurs sites sont rares, et réservés à des profils qualifiés, ce qui n'est pas vraiment mon cas, hélas.Voilà pourquoi je m'en tiens à des méthodes de recherche assez classiques.

    Dans un précedent billet, un chasseur de têtes conseillait d'utiliser les réseaux sociaux dans sa recherche d'emploi. Je suis d'accord , mais il oublie juste de préciser que cet outil est réservé, de fait, à des profils plutôt qualifiés, de type jeunes diplômés. Même si ça arrive par auilleurs ici ou .

    Au début de son allocution, il le laisse supposer : << ne pas utiliser les réseaux sociaux, en particulier pour vous, cadres ou futurs cadres (...) >>et évidemment, il avait devant lui un parterre de jeunes diplomés. Or, que trouve-t'on  comme offres d'emploi sur Facebook ou Twitter? Des offres de cadres, de directeurs, de chefs de projet, dans le marketing et la communication, les médias justement !

    Il est très frutrant de voir que les réseaux sociaux, qui sont un formidable levier dans sa recherche d'emploi , ne se démocratisent pas davantage en direction de tous ceux ( et ils sont très nombreux !) qui ont un niveau de diplome inférieur à Bac +2. Sans doute cela permettrait-t'il à ceux qui partent avec moins de chances sur le "marché du travail" de rattraper un peu leur retard. Mais non ! toujours cet élitisme stupide...

    Ceux-là se précipitent sur Pôle-emploi.fr, qui ne propose, en moyenne, que 150.000 offres en majorité précaires, pour 5 millions de chômeurs ! Chechez l'erreur...Bien sûr, il y'a d'autres sites, mais à eux tous, ils ne proposent guère plus que quelques centaines de milliers d'offres - pas toujours à jour en plus - bien loin de suffire dans la situation actuelle !

    Moi, j'en suis revenu de Pôle-emploi. Evidemment que vous n'avez pas beaucoup de chances de décrocher un job en utilisant ce site.Or, combien d'entre nous n'utilisent que cette source pour répondre à des offres?  J'utilise plutôt un moteur de recherche comme indeed, qui fouille dans tous les sites d'offres d'emploi , y compris ceux des agences d'intérim, car, faut-t'il le rappeler, les agences d'intérim proposent elles aussi des CDD et des CDI.

    Quant aux fameuses "candidatures spontanées" quant est-t'il excatement? Elles n'ont de chances d'aboutir que si elles répondent à un besoin, autrement dit si elles tombent au moment opportun : une ouverture de magsin par exemple. Alors un conseil : soyez à l'affût de ce genre d'informations dans la presse. Vous souhaitez intégrer la Fonction publique? Si vous aprenez, par exemple, qu'une commune est en pleine expansion, il est peut-être temps d'envoyer une candidature spontanée car les besoins induis par les nouveaux arrivants va forcement nécessiter des embauches !

    Voilà, j'espère que ces quelques conseils vous seront utiles dans vos demarches. Je vous souhaite bonne chance en attendant une hypothétique reprise !


    votre commentaire


  • EN POSTEIl paraît que...les employeurs ne la lise pas
    . Qui donc? La lettre de motivation pardi ! Et pourtant...la lettre de motivation est un passage obligé pour tout demandeur d'emploi. Ce n'est qu'une rumeur, mais elle est de toute façon impossible à vérifier. Peut-être certains employeurs la zape-t'ils, c'est possible, mais alors, pourquoi diable exiger cette fameuse lettre de motivation en complément du CV?

    Cet exercice rituel et formel laisse souvent perplexe bon nombre de candidats. Combien d'entre nous ne se sont-t'ils pas retrouvés en panne seche, le fameux "syndrome de la page blanche"? Comme son nom l'indique, la lettre de motivation doit mettre en avant vos motivations et faire ressortir la concordance entre vos aptitudes et le poste proposé. Un employeur, c'est comme un enfant qui rentre pour la permière fois à l'école : il a besoin d'être rassuré face à l'inconnu !

    Donc votre rôle va être de répondre à la question : << en quoi êtes vous le candidat qu'il me faut?>> je vous le concède, la réponse à cette question ne coule pas de source, surtout quand la concurrence est acharnée sur le "marché du travail" et que des milliers de candidats potentiels sont beaucoup plus qualifiés que vous, littéralement bardés de diplômes....

    Dans tous les séminaires de recherche d'emploi, les séances et les stages de coaching où ne manquera pas de vous envoyer votre conseiller Pôle-emploi, on vous répète qu'il faut se renseigner sur l'entreprise, son positionnement sur le marché, ses produits etc. Dans le but d'impressionner le recruteur et de le convaincre de vous accorder un entretien. Et pourtant, bien peu de candidats prennent la peine de le faire...exactement comme les employeurs ne prennent pas la peine de lire vos lettres de motivation ! 1point partout.

    Donc on peut penser que le simple fait de faire une petite allusion sur l'entreprise ou de son segment de marché peut faire la différence avec d'autres candidats. Si vous illustrez votre propos avec des chiffres, alors là, c'est top, car les employeurs aiment les chiffres...surtout quand ils sont sonnants et trébuchants !

    Mais regardons les choses en face : c'est un exercice souvent hypocrite dans la mesure où vous devez faire semblant, semblant de vouloir travailler dans cette entreprise et pas dans une autre, semblant de vous intéresser à son chiffre d'affaires, à sa performance sur le marché ou que sais-je encore...bref, toute chose dont ,au fond, vous n'en avez rien à f...parce que ce que vous souhaitez, vous, c'est juste décrocher le job et toucher votre chèque à la fin du mois pour pouvoir vivre ! Alors le tralala, ça vous gonfle, et je vous comprend.

    Mais bon, vous devez quand même vous astreindre, du mieux que vous le pouvez, à cet exercice compliqué. Vous torturer l'esprit pour trouver le bon mot, les formules qui auront leurre de plaire au recruteur en lui donnant l'impression que vous avez l'esprit "corporate", la culture d'entreprise...ah ben oui, parce que comme si ça ne suffisait pas d'être jugé sur ses compétences, il faut aussi que votre personnalité soit en adéquation avec les attentes de l'entreprise !

    La lettre de motivation n'est rien d'autre, au fond, qu'un exercice de style. Vous devez construire votre lettre selon le shéma : " accroche -  (parlez de l'entreprise) - vos compétences et votre personnalité en rapport avec le poste - sollicitation d'un rdv ( conclusion) - formule de politesse"  et bien sûr, évitez les fautes d'orthographe. Depuis que les lettres sont dactylographiées avec Word, le correcteur automatique limite les bévues, mais quand même....

    Vous allez voir dans la petite vidéo qui suit ce qu'il ne faut surtout pas faire en matière de CV et de lettres de motivation...ce qui est rassurant pour vous, c'est qu'il y'a beaucoup de candidats qui font ce genre de gaffes. C'est autant de concurrents en moins !





    votre commentaire
  • S'il y'a bien une chose qui est primordiale et indispensable dans sa recherche d'emploi, c'est bien d'être organisé ! Rechercher un emploi, c'est un travail en soi, presque un saccerdoce et cela vous prendra du temps. Organiser sa recherche d'emploi nécessite un travail en amont , pour sélectionner et trier les offres, assurer le suivi de vos entretiens...

    Si vous êtes plutôt genre "veille école" vous vous armerez de la presse locale ou specialisée ( genre "le marché du travail" mais, comme vous le savez surement, les annonces qui paraissent dans la presse ou sur internet ne representent jamais que 20% du total des offres à pourvoir....

    A ce stade, il est indispensable de se renseigner sur l'entreprise, la plupart des boîtes aujourd'hui, ont un site web où vous pourrez facilement collecter des informations et n'aurez donc pas à passer le barrage de la "secrétaire" comme autrefois. Profitez-en ! Vous devrez faire ressortir votre connaissance de la boîte/métier/secteur d'activité/ pour lequel vous postulez.

    Maintenant, si vous êtes "moderne", je vais vous montrer à présent un outil qui fonctionne sous Mozilla Firefox et qui vous fera gagner un temps précieux dans ce travail de tri et de selection. Cet outil s'appelle "Scrapbook plus" et va ajouter un menu à Firefox qui va se loger dans la barre de menus en haut du navigateur. Voici en vidéo une petite démonstration des possibilités qu'il offre.


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique